Longueur Audioguide: 2.11
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

La Galerie Umberto I est l’un des endroits les plus élégants de Naples.

Imaginez-vous qu’autrefois le quartier de Santa Brigida, où vous vous trouvez maintenant, était tristement célèbre pour sa dégradation architecturale et sociale, aggravée par de fréquentes épidémies de choléra. Mais tout changea vers la fin du XIXe, lorsque la « Loi pour l’amélioration de la ville de Naples » fut promulguée. Grâce à elle, une grande partie des édifices existant furent démolis et ce quartier a pu, enfin, commencer à s’enrichir de palais et monuments, devenant ainsi non seulement le centre politico-culturel de la ville, mais également mondain et commercial. Et cela grâce justement à la galerie qui fut construite en l’espace de seulement trois ans, de 1887 à 1890.

Avant de vous plonger dans cette fascinante structure en fer et en verre, attardez-vous sur les éléments décoratifs de l’entrée principale, avec sa grande façade en demi-cercle. 

Restez sur le trottoir en face du Théâtre San Carlovoisin, dont je vous parlerai dans un fichier à part, et profitez de la vue de ce beau porche à double arche soutenu par des colonnes en travertin. Sur les colonnes de l’arche de gauche, vous pouvez admirer les statues qui représentent l’Europe, l’Asie, l’Afrique et l’Amérique, superposées, dans leurs niches respectives, par celles de la Physique et de la Chimie, tandis qu’au sommet vous pourrez voir, allongées, les personnifications du Télégraphe et de la Vapeur, et tout en haut, celle de l’Abondance.

Sur l’arche de droite qui sert d’accès à la galerie, vous trouvez les statues des Quatre saisons, surmontées par la représentation du Travail et du Génie de la Science, tandis qu’au sommet, au-dessus des lettres « GALLERIA UMBERTO I », vous pouvez admirer la Richesse, le Commerce et l’Industrie. Un apparat décoratif vraiment tourné vers le progrès !

 

CURIOSITÉ : Durant la journée, la Galerie était très fréquentée par des acteurs et des musiciens d’orchestre à la recherche d’un contrat. Ils s’asseyaient dans un café en attendant avec impatience qu’un imprésario les engage. Encore aujourd’hui, on peut y rencontrer de nombreux managers de chanteurs néo-mélodiques et des artistes locaux !

Téléchargez gratuitement TravelMate, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !
Partagez sur